Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Corentin Boissin, jeune marin-pompier à Marseille

Publié le par mairie de Jaujac

Il y a quelques semaines, s’est déroulée à Marseille, une cérémonie de présentation au drapeau et de remise de casque, officialisant l’intégration opérationnelle, en centre d’incendie et de secours, d’une promotion d’élèves de l’école des marins-pompiers de la Marine (EMPM).

Corentin Boissin, le fils du boulanger de la place St Bonnet y était particulièrement à l’honneur, puisque sortant major de sa promotion.

Devant les drapeaux du célèbre Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille (BMPM), les familles et les autorités civiles et militaires, il a reçu, tout comme les 24 élèves de sa promotion, son casque d’intervention, qui fait de lui, on ne peut plus officiellement, un marin-pompier de Marseille.

Corentin Boissin est ainsi intégré au BMPM, avec un contrat d’engagement de 4 ans, en qualité de Quartier maître et matelot de la flotte (QMF). Titulaire de son brevet élémentaire il a été affecté en compagnie opérationnelle en tant qu’équipier tout engin, à la caserne de Saint Just, à Marseille.

Pompier volontaire au Centre d’Incendie et de Secours intercommunal de Fabras, Corentin y a découvert sa vocation et a souhaité en faire son métier, mettant en œuvre tous les moyens nécessaires pour y parvenir.

Le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille est une unité militaire de la marine nationale et les modalités de recrutement sont très sélectives, notamment sur le plan sportif. Corentin s’est donc préparé physiquement aux épreuves sportives, ce qui implique de nombreuses heures d’entrainement intensif pour développer ses capacités cardio-respiratoires et musculaires.

Affuté physiquement, il a alors présenté sa candidature au bureau de recrutement du BMPM, et a réussi les épreuves sportives. Entretien de motivation, visite médicale, tests psychotechniques, entretien avec un psychologue… son dossier de présélection était constitué et a été retenu.

Le BMPM recrute ses marins-pompiers en leur proposant deux types de contrat, celui de Volontaire armée (VLTA) avec engagement d’un an et celui de Quartier maître et matelot de la flotte (QMF) avec un engagement de 4 ans.

Dans un premier temps, début 2014, Corentin a été recruté comme VLTA et a suivi la formation correspondante, c'est-à-dire 1 semaine de formation militaire et maritime au Centre d’instruction naval (CIN) de Saint-Mandrier dans le Var, puis 6 semaines à l’école des marins-pompiers de la Marine (EMPM) à La Parette à Marseille où le jeune reçoit une formation spécifique au métier de marin-pompier. Cette formation est exigeante, tant sur le plan physique que psychologique et demande un investissement total de l’élève.

Corentin a parfaitement réussi son cursus, sachant que l’admission initiale n’implique pas forcément la réussite finale et l’incorporation au Bataillon, car la sélection se poursuit en cours de formation. Il a validé ses modules les uns après les autres, la réussite à chacun des modules conditionnant l’accès au suivant. Il est sorti là-aussi, major de sa promotion et s’est vu décerner le brevet équipage. Il a alors été affecté en compagnie opérationnelle en tant qu’équipier sur VSAV (Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes) et CCF (Camion Citerne Feux de forêts), engagé pour un an dans le BMPM.

Fort de cette expérience enrichissante d’un an au sein du BMPM, qui l’a conforté dans ses choix d’une carrière militaire, tournée vers le secours à personne et la lutte contre les incendies, Corentin a souhaité continuer dans cette voie.

Au printemps 2015, il a donc posé sa candidature pour le cursus de formation Quartier maître et matelot de la flotte (QMF) : une formation encore plus exigeante que la première, incluant 5 semaines de formation militaire au CIN de Saint-Mandrier, suivies de 11 semaines à l’EMPM de La Parette. Son dossier a été retenu et il a suivi la formation avec le succès que l’on connaît.

Les missions du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille

Le BMPM assure annuellement plus de 110 000 interventions (soit plus 300 opérations par jour) ; 81 % des missions relèvent du secours à personnes, le reste étant réparti entre les missions de lutte contre les incendies et les interventions diverses. Le bataillon est chargé de la prévention et de la protection des personnes, des biens et de l’environnement sur le territoire de la ville de Marseille dans le Grand Port Maritime de Marseille, et sur l'emprise de l’aéroport Marseille-Provence.

Le bataillon en chiffres

2400 personnes dont 100 civils, 423 véhicules d’intervention, 16 engins nautiques, 28 sites dont 16 Centres d’incendie et de secours, 1 départ toutes les 5 minutes, 110 000 interventions chaque année.

Une unité militaire

Le bataillon de marins-pompiers de Marseille est une unité de la marine nationale, la plus importante en effectif, avec ses 2 400 hommes et femmes. "Honneur, Patrie, Valeur, Discipline" Telle est la devise de la marine nationale et celle de tous les marins-pompiers de Marseille. Etre marin-pompier c'est être militaire et s'engager à servir sous ce statut. A ce titre, la gestion et l'évolution professionnelles répondent aux critères du ministère de la Défense

Pendant la cérémonie très solennelle de remise des casques
Pendant la cérémonie très solennelle de remise des casques
Pendant la cérémonie très solennelle de remise des casques
Pendant la cérémonie très solennelle de remise des casques
Pendant la cérémonie très solennelle de remise des casques

Pendant la cérémonie très solennelle de remise des casques

Commenter cet article