Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Passe à poissons, deuxième tentative

Publié le par mairie de Jaujac

L’été dernier, le propriétaire de la centrale hydroélectrique du Lignon avait entrepris des travaux de réhabilitation et de mise aux normes de son installation. Voir article paru dans le blog le 30 juillet 2014, catégorie « environnement ».

Les travaux ont été perturbés par la première crue du Lignon, du 19 septembre, qui a emporté ou noyé le matériel des ouvriers et causé des dégâts sur le canal. Le chantier a repris, pour terminer notamment, le canal très endommagé, mais les crues successives qui ont ponctué tout l’automne 2014 ont obligé les maçons à abandonner leur chantier. Avec des eaux trop hautes, et la menace perpétuelle d’une nouvelle crue, il n’était pas possible de refaire la passe à poissons, située contre la falaise de basalte, juste en contrebas du barrage du pont du Chastelas où se fait la prise d’eau de la centrale.

En ce début de mois de juillet 2015, les ouvriers ont réintégré leur chantier et réalisent donc une nouvelle passe à poissons. Les conditions climatiques sont totalement différentes, la chaleur est accablante et les eaux sont particulièrement basses. Bien-sûr cela facilite l’avancement des travaux, mais le chantier s’avère compliqué, de par sa situation. L’accès est difficile, il faut passer sous la route, par un goulet et descendre jusqu’au Lignon. Quant aux matériaux, ils sont acheminés au bord de la rivière par différents moyens, mais toujours manuellement. Ainsi le sable est déchargé à la pelle du camion et lancé dans la goulotte installée pour l’occasion. Pendant le déchargement, le camion est stationné sur l’étroite route qui monte vers les hameaux de Ladreyts, Chambelasse, le Monteil… Le croisement est impossible, il faut donc à chaque fois qu’une voiture se présente dans un sens ou dans l’autre, déplacer le camion. Et ça circule pas mal sous le Chastelas ! Néanmoins le chantier avance.

Des orages sont attendus ce week-end, souhaitons qu’ils ne soient pas trop violents et que le Lignon reste sage…

Le chantier en aval du pont du Chastelas
Le chantier en aval du pont du Chastelas
Le chantier en aval du pont du Chastelas
Le chantier en aval du pont du Chastelas
Le chantier en aval du pont du Chastelas
Le chantier en aval du pont du Chastelas

Le chantier en aval du pont du Chastelas

Un chantier difficile d'accès
Un chantier difficile d'accès
Un chantier difficile d'accès
Un chantier difficile d'accès
Un chantier difficile d'accès

Un chantier difficile d'accès

Il faut emprunter des "escaliers" de l'autre côté de la route, puis passer par-dessous pour accéder au chantier
Il faut emprunter des "escaliers" de l'autre côté de la route, puis passer par-dessous pour accéder au chantier

Il faut emprunter des "escaliers" de l'autre côté de la route, puis passer par-dessous pour accéder au chantier

Le déchargement du camion
Le déchargement du camion
Le déchargement du camion
Le déchargement du camion
Le déchargement du camion
Le déchargement du camion

Le déchargement du camion

Déchargement par intermittence, au gré des passages de véhicules
Déchargement par intermittence, au gré des passages de véhicules
Déchargement par intermittence, au gré des passages de véhicules
Déchargement par intermittence, au gré des passages de véhicules
Déchargement par intermittence, au gré des passages de véhicules

Déchargement par intermittence, au gré des passages de véhicules

La nouvelle passe à poissons en cours de réalisation
La nouvelle passe à poissons en cours de réalisation
La nouvelle passe à poissons en cours de réalisation
La nouvelle passe à poissons en cours de réalisation
La nouvelle passe à poissons en cours de réalisation

La nouvelle passe à poissons en cours de réalisation

L'ancienne passe à poissons. L'été dernier, les ouvriers avaient dynamité le rocher qui se trouve à son entrée, afin de l'agrandir
L'ancienne passe à poissons. L'été dernier, les ouvriers avaient dynamité le rocher qui se trouve à son entrée, afin de l'agrandir

L'ancienne passe à poissons. L'été dernier, les ouvriers avaient dynamité le rocher qui se trouve à son entrée, afin de l'agrandir

Commenter cet article