Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Comédie de Valence, ce soir, à la Salle des sports

Publié le par mairie de Jaujac

La Comédie itinérante de Valence et la mairie de Jaujac proposent une soirée-théâtre, aujourd'hui mercredi 25 mars, à 20 heures, Salle des Sports. Au programme, « Un fils de notre temps » de Ödön von Horváth et Simon Delétang. Durée estimée 1h30. Tarif plein : 12 €. Tarif réduit : 10 €. Tarifs quotient familial : 9 €, 5 €.

Le dernier texte de Horváth adapté au théâtre. Fascinant !

« Le concept de patrie falsifié par le nationalisme m’est étranger. Ma patrie c’est le peuple. » Ödön von Horváth

Un fils de notre temps éclaire par son extraordinaire perspicacité la « carrière » d’un soldat anonyme. À travers le destin de cet homme, balloté par les remous de l’histoire tumultueuse de la première moitié du XXe siècle, c’est le peuple qui est saisi dans les rets de son temps. Jeune chômeur, notre héros sans nom se laisse tenter par la condition militaire : une opportunité de ne plus avoir faim et de devenir enfin quelqu’un en faisant partie du nombre. Aux joies de la vie de soldat s’ajoutent inévitablement ses peines : c’est en mutilé, et bientôt en meurtrier, qu’il reviendra à la vie civile. Une femme aperçue lors d’une fête foraine fera figure de lueur dans ce voyage au bout de la nuit… Mais les péripéties s’accumuleront, inlassablement, précipitant cet homme du commun dans le froid qui a saisi le monde.

Ödön von Horváth, auteur du fameux Casimir et Caroline, a achevé Un fils de notre temps peu avant sa mort, en 1938. Ce roman quasi prémonitoire décline tous les motifs et visions qui hantent son œuvre théâtrale, dans une langue épurée et poétique dont l’évidente dimension dramaturgique appelait une adaptation pour la scène, réalisée ici par Simon Delétang.

Après avoir créé en 2008 pour la Comédie itinérante le mémorable On est les champions, le metteur en scène y revient donc, entouré d’une belle équipe de comédiens : Thierry Gibault, Thibault Vinçon (Les Criminels), et Pauline Moulène, qui de 2003 à 2010 a fait les belles heures de la troupe permanente de La Comédie.

D’après Ödön von Horváth / Mise en scène Simon Delétang / Adaptation théâtrale Gunthram Brattia / Texte français Sylvain Delétang / Jeu Thierry Gibault, Pauline Moulène, Thibault Vinçon / Musique live et création son Nicolas Lespagnol-Rizzi / Scénographie Daniel Fayet / Lumière David Debrinay / Costumes Julie Lascoumes / Sculpture Anne de Crécy / Régie générale Nicolas Hénault / Construction décors Les ateliers de la Comédie de Saint-Étienne / Administration, production, diffusion Sébastien Lepotvin / [box.prod] diffusion / Production déléguée Cie Kiss my Kunst / Coproductions Célestins – Théâtre de Lyon ; Théâtre Dijon Bourgogne, CDN ; La Comédie de Reims, CDN ; La Comédie de St-Étienne, CDN / Avec le soutien de la DRAC Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes, de la Ville de Lyon et de l'ADAMI / Spectacle présenté avec le soutien de la Région Rhône-Alpes

La Comédie de Valence, ce soir, à la Salle des sports

Commenter cet article