Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La cérémonie des vœux à Castrevieille

Publié le par mairie de Jaujac

Hier, samedi 10 janvier 2015, à midi, s’est déroulée au château de Castrevieille, la cérémonie des vœux de la municipalité.

Après avoir accueilli et remercié chaleureusement les nombreuses personnes présentes, René Souléliac, maire de Jaujac, a dit quelques mots avec émotion et pudeur sur les attentats terroristes meurtriers qui ont endeuillé et bouleversé la population française, cette semaine.

En évoquant le lieu où tous étaient réunis ce jour, le château de Castrevieille, le maire a rappelé qu’il avait été acheté par la commune en 1880 pour y aménager l’école publique (les deux écoles, maternelle et élémentaire ont été construites autour du château), cette école laïque, symbole des valeurs républicaines, bafouées par la folie et la barbarie.

« Soyez fiers d’être Français, avec vos différences » et « Je suis Charlie », a-t-il dit, avant d’être spontanément applaudi par toute la salle.

La cérémonie a repris alors son cours habituel, avec les remerciements d’usage à tous ceux qui contribuent à la vitalité du village, avec un retour sur les travaux réalisés et une évocation de ceux à venir…

Le maire a invité la population à retrouver toutes ces informations sur le bulletin municipal « Quoi de neuf à Jaujac » qui vient de paraitre, qui était distribué dans la salle et qui est désormais disponible en mairie.

Tout le monde s’est ensuite retrouvé autour du buffet, et du verre de l’amitié afin de poursuivre les conversations.

Moments d'émotion pour le maire, face à ses concitoyens
Moments d'émotion pour le maire, face à ses concitoyens
Moments d'émotion pour le maire, face à ses concitoyens
Moments d'émotion pour le maire, face à ses concitoyens

Moments d'émotion pour le maire, face à ses concitoyens

Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle
Dans la salle

Dans la salle

Commenter cet article